Transjurassienne 1986 à 2017 – 42 km à 76 km

De la révélation à la confirmation !

La Transjurassienne tient une place toute particulière dans mon cœur. En effet, c’est comme adolescent en vacances familiales dans le Jura, sur les pistes du paradis du ski de fond (pour moi) de Chapelle des Bois, que j’ai eu la révélation que le ski de fond cela allait être mon truc : la nature à l’état pur, le dépassement de soi dans l’effort, la sérénité,  …

Pas une trace de chiens, de raquettes, de chenillette

La sérénité  de la combe des Cives (Chapelle des Bois)

C’était aussi pour moi les premières Transjurassiennes en tant que spectateur avec l’idole française du moment, le vosgien Jean-Paul Pierrat avant la relève par Hervé Balland (Compétiteur longue distance hors paire et actuel président de l’organisation de la Transjurassienne). Enfin en 1986 mon premier départ à la Combe du lac à Lamoura pour la confirmation du mythe français du ski de fond.

IF

Transjurassienne et Mini Trans au passage de Chapelle des Bois

Mes quatre premières participations en tant qu’étudiant ont été accomplies en style classique. Mon record date de cette époque en 4h50 avec une bonne partie du parcours effectué en demi-pas de patineur. Ce qui était également très sympa à cette époque, c’était l’arrivé dans la grande rue de Mouthe devant la Mairie. L’ambiance à l’arrivée était vraiment exceptionnelle comme peuvent encore l’être celles de la Vasaloppet ou de la Marcialonga en particulier.

Après un éloignement professionnel de quelques années, me voici de retour sur la Transjurassienne à partir de 2000 et une installation dans le Haut-Doubs. Cette année-là la Transjurassienne était une étape de la coupe du monde avec une arrivé chez Liadet à cause déjà du manque de neige sur la zone de Chaux Neuve et Mouthe.

Transjurassienne 2004

 

 

 

Dans les points remarquables de la Transjurassienne on notera la montée des opticiens aux Rousses (ici en 2004)

 

 

 

 

transjurassienne classique 2011

 

 

 

 

Un super challenge également : l’Ultra-Trans avec le classique le samedi

et le skating le dimanche (ici en 2011 sur un parcours printaniers réduit dans le massif du Massacre)

 

 

 

 

 

 

 

Les ravitaillements sont variés tant coté boisson que solide et copieux.

Le profil de la course sur le parcours de repli N°1 en 2014 (sans passer par Chaux Neuve) :

profil transju 2014

Le fichier (.gpx) du parcours et du profil de la Transjurassienne  2014 est disponible en téléchargement. (Garmin 910 XT)

Pour comparer des profils de parcours à partir de fichier gpx

PS: Je suis à votre disposition pour toute précision utile sur ce récit de course afin de vous aider dans l’organisation de votre prochaine Transjurassienne, en laissant un commentaire ci-dessous.

Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Transjurassienne 1986 à 2017 – 42 km à 76 km

  1. Laurence Beaujon dit :

    Que de souvenirs aussi pour moi en tant que spectatrice toute jeune et quelle fierté pour une soeur !