Etoile des Saisies (Alpes) – 42 km Skating – 3 avril 2016

La der de la saison – Altitude et dénivelé

Chaine des Alpes depuis la station des Saisies

 

 

Cette 22ème étoile des Saisies permet de clôturer la saison de ski de fond en France. Retour pour moi sur le site ski de fond des JO d’Albertville en 1992, où j’étais venu voir mon idole jurassien du moment: Hervé Balland avec une très belle 5ème place sur le 50 km.

 

 

Podium Etoile des Saisies

 

 

Le podium 2016 est composé de Benoît CHAUVET (2ème) à coté des 2 frères AGNELLET, locaux de l’étape.

 

 

 

 

Ce parcours en 2 boucles d’à peine plus de 39 km Skating est assez éprouvant avec son profil alpin et ses 750 m de dénivelé positif mais aussi l’altitude élevée oscillant entre 1610 m et 1770 m qui se ressent clairement au niveau du souffle (effet d’hypoxie) et enfin l’état de la neige de fin de saison avec une température supérieure à 10°C !

Profil Etoile des Saisies

Détail du parcours : le départ du 42 km et du 21km sont données en même temps. Il y a donc pas mal de trafic lors du premier tour.

Parcours sinueux de l'eds


 

Le parcours de l’étoile des Saisies est très sinueux; ce qui était déjà très apprécié du public pour voir passer plusieurs fois les compétiteurs du 50 km des JO, même si le parcours est différent. (Ici trois passages sur 30 mètres de larges)Pistes zig zag

 

 

Après la petite cote du départ, les 5 premiers kilomètres sont globalement descendant mais avec une belle montée tout de même. Puis jusqu’au 12ème kilomètre, c’est vraiment montant avec 2 passage assez raides aux 7ème et 10ème kilomètres. Du 12ème kilomètre au 17ème ce sont des lacets sur le haut de la station avec alternance de montées descentes, puis c’est la descente vers le point de départ. L’arrivée est en montée soutenue sur les 300 derniers mètres.

Le fichier (.gpx) du parcours et du profil de l’étoile des Saisies est disponible en téléchargement. (Garmin 910 XT)

Pour comparer des profils de parcours à partir de fichier gpx

Ravitaillements de l’étoile des Saisies : les ravitaillements sont bien achalandés. Il y a 2 ravitaillements peu après les km 8 et 12. Les boissons étaient soit de l’eau, soit du thé chaud. Pour le solide, nous avions des oranges, fruits secs, fromage et des biscuits. A l’arrivée le repas dans le gymnase sur le site du Signal est plutôt copieux.

Logistique : le parking au départ vers le Signal est grand, mais attention tout de même à ne pas vous laissez prendre, car il y a de nombreuses courses de jeunes autour du marathon.

Attention coté hébergement, qui peut être délicat à trouver si la course coïncide avec les vacances scolaires de printemps, comme cela était le cas en 2016.

Pour ce qui est des restaurants assez fournis dans le centre, il n’est tout de même pas simple de trouver des pâtes à un prix abordable pour la veille de la course et une fondue pour le réconfort le dimanche soir si vous êtes seul. En fait, il n’y en a qu’un qui le propose pour une seule personne, c’est « la cachette gourmande » au centre commercial « Le Dahu ».

Les à coté positifs : l’accès à l’espace aquasportif du Signal après la course (gratuit pour les piscines) et 9€ pour l’espace détente avec Jacuzzi, Hamann, et sauna.

Les à coté négatifs de l’étoile des Saisies : les Saisies, c’est une station avant tout de ski alpin dans l’esprit, en particulier tout est payant 🙁

Mais aussi, les parkings sont interdits de 1h du matin à 8 h. Il reste donc soit à louer un garage ! ou sortir du centre pour trouver un parking gratuit au départ des pistes en bas ou en haut de la station.

PS: Je suis à votre disposition pour toute précision utile sur ce récit de course afin de vous aider dans l’organisation de votre prochaine Etoile des Saisies, en laissant un commentaire ci-dessous.

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

4 réponses à Etoile des Saisies (Alpes) – 42 km Skating – 3 avril 2016

  1. gcarre dit :

    Bravo Thierry et bonne récupération !
    Une précision :Benoit Chauvet est 2e
    Gérard Agnellet 1er
    Antoine Agnellet 3e

    Une question : quels skis avais tu et quel fart et structure ?

    • Thierry Beaujon dit :

      Oui pour Benoît Chauvet qui est bien 2ème quand je dis qu’il est encadré par les frères Agnellet (un devant et un derrière. J’avais mes skis rossignol plutôt adaptés aux neiges dures 🙁 avec une couche de fart rouge légèrement fluoré et une autre de jaune plus fluoré avec la structure croisé pour neige grossière et chaude

  2. Carré dit :

    Merci, Thierry, pour ta réponse. Sont ce les Xium de 2014 et non la paire recomposée suite à la casse à la fin de la Trans de la même année?